Histoire du Château de Nayac

domainedenayac soir

archives

Des années 1230 à nos jours...

Le Domaine de Nayac est un lieu historique ayant accueilli de nombreuses histoires et vu se succéder de nombreuses familles.

Par chance plusieurs documents ont permis de retracer les événements et de vous livrer l'histoire surprenante du Domaine de Nayac, avant que Paulette et Francis s'y installent. Voici donc la 1ère partie établie grâce aux éléments historiques:

D'après les premières mentions écrites connues, au XIIIème siècle, le Château de Nayac appartenait sans doute à "Nayacus". Jusqu'en 1346, ce serait le noble Eymerie de Mostuejols, puis à sa veuve, Brenquière de Mostuejols qui auraient été les propriétaires. La terminaison en "ac" atteste d'une présence de dolmens et donc d'une ère gallo-romaine.

C'est en 1475 que la famille des nobles des Tubières, avec le fils Almaric de Tubières, fils de Jean, marchand ennobli que le Château est vendu. L'Epouse Delphine de Gozon porte en dot les seigneureries de St Rome de Tarn et d'Auriac dont fait parti Nayac.

Catherine de Capluc, veuve de Pierre de Tubières, donna Nayac à son fils Jean en 1543.
Jean de Tubières fit son testament le 24 mars 1562 à Saint-Rome-de-Tarn, dans lequel il mentionne son château de Nayac et fit donation de la métairie de Nayac avec ses appartenances, à sa femme Jacqueline de Bonnes.
Nayac devait être le domaine agricole d'une riche villa romaine.

Le domaine de Nayac subit ensuite les affres des Guerres de religion qui ensanglantèrent la région à la fin du XVIe siècle.

En 1573, Nayac fut incendié par les « Anglais ».

En 1585, saccage et incendie du château par le capitaine Desmazels, de Millau, qui s'empara des récoltes de la métairie.

En 1586, l'armée du sieur de Châtillon, chef protestant, pilla le domaine.

En 1587, ce fut au tour des soldats catholiques de Saint-Jean-d'Alcas de fondre sur Nayac.

Dans les premières années du XVIIe siècle, Jean de Tubières dit Grimoard, baron de Verfeuil, procéda à d'importantes réparations. Il possédait aussi le château de la Borie Blanque et effectua des travaux dans ce même temps.
En 1600, il fit réparer deux pièces situées à l'étage et desservies par une galerie couverte et donnant sur la cour intérieure. L'une d'elles s'appelait anciennement « la chambre du chevalier ». Ce fût le maçon André Andrieux qui s'occupa des travaux.

En 1602, ce fût au tour de la bergerie du domaine d'être refaite. Cette fois par le maçon Jean Calmes de Bournac. Selon les écritures: "Il eut la possibilité d'utiliser le bois et la pierre de la métairie de Nayac. Les travaux doiventt être achevés en 1 an et il fut payé 80 écus avec 30 écus d'accompte le jour-même, le baron s'engagea à lui payé 10 écus dans 15 jours et 40 écus restant le 25 décembre 1602." La bergerie possédait six arcades et deux portes au rez-de-chaussée et six autres arcades et une porte à l'étage.
En 1603, la cuisine du château subît d'importantes modifications également : les deux voûtes furent démolies et remplacées par un plancher. La galerie qui la desservait fut réparée, sa couverture était supportée par des piliers dont on retrouve des vestiges dans les murs actuels des bâtiments. Selon les écritures toujours: "Les travaux furent finit le 31 avril 1604 pour un coût de 240 livres, un accompte de 60 livres fut versé et le solde à la fin des travaux."

Le 2 avril 1607, Jean de Tubières épousa Anne de Pestels, fille et héritière de Jean-Claude de Pestels et de Jeanne de Lévis, comtesse de Caylus et de Privezac. En 1609 se trouvait une tour à 4 étages, 4 fenêtres, 4 cheminées dont l'une subsite et les 60 marches qui seront démolies à moitié en 1928.

Le château et la métairie de Nayac restèrent dans la famille Tubières jusque dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.
Dernier héritier et le plus illustre de cette famille, Anne Claude Philippe de Tubières-Grimoard de Pestels de Lévis, chevalier, comte de Caylus, marquis d'Esternay, baron de Brassac, Pestels, Fontanges, Laroche, Salers, Privezac, Venzac, Asprières, Prévinquières, Maleville, Taurines, Salmiech, Landorre, Montlaur, St-Rome de Tarn et autres lieux, mourut le 5 septembre 1765, sans postérité. Il légua par testament tous ses biens à son cousin le marquis Achille Robert de Lignerac

Charles Alexandre de Neirac, avocat au Parlement et subdélégué de l'Intendance de Montauban, habitant de Vabres, fit l'acquisition du domaine noble de Nayrac par contrat du 13 mai 1770, reçu par Me Derey, notaire à Montauban. Son fils Charles Antoine de Neirac, héritier du domaine, le transmit à son fils adoptif, Pierre Marie Jérôme Léon de Courtois, ancien député de l'Aveyron.
Ce dernier le vendit vers 1905 à Adrien François Bonnefous, fabricant-gantier de Millau.
Le domaine de Nayac restera entre les mains des descendants d'Adrien François Bonnefous jusqu'en 2001.

Du XVIIème au XXème siècle, ce n'est pas moins de 10 familles de métayers et de fermiers qui se succèdèrent:

16 et 18ème siècle:

Barascud Pierre puis François puis Jean-Pierre (du Casse), Treilles, Etienne Ricard (de la Cadénèche), Jean Fabre, Jean-Pierre Boyer, Jean Alauze de Tiergues

19 et 20ème siècle:

Les Calmes durant presque un siècle, Pralong et sa soeur, Libourel père puis son fils Marc, Labarthe Denis puis son fils Jean-Luc.

Puis l'histoire se poursuivit avec l'histoire contemporaine et la renaissance d'un domaine agricole...

Mme Bougenou Josiane, fille Mavielle (gendre Bonefous), vend en 2001 à Francis et Paulette Grau, le corps de ferme et son pourtour.

Le Domaine était dédié aux brebis, et a donc été complètement réorienté pour l'élevage des vaches Aubrac dans un premier temps puis celui des cochons.

Francis et Paulette ont une idée bien précise de ce qu’ils souhaitent, nous les retrouveront dans un autre article pour découvrir leur parcours et ce qu’il les a amenés à cette démarche Biologique.

En attendant, c’est en 2002 que Francis et Paulette s’associent avec Guillaume Barrau pour créer le GAEC Grau et Barrau.
Sur 330 hectares, ils ont à cœur de développer une activité respectueuse des animaux et de l'environnement grâce à l'agroécologie, la conservation des sols, une méthode de couverture intégrale en semi-direct, sans labour.

Ils poursuivent l'élevage de vaches Aubrac et mettent la vente directe en circuit court en fonction le 10 février 2003, en pensant déjà à développer l’élevage des cochons de Bayeux. Les cochons arriveront en 2006 pour être commercialiser en 2008.

En 2009 c’est l’ouverture de la boutique Chez Paulette, la possibilité de trouver sur place toute la gamme de produits élaborés par le Domaine de Nayac.

Francis Grau étant toujours dans l’air du temps et des possibilités qui s’offrent à lui, regarde vers le futur et s’intéresse aux investissements d’EDF sur les hangars agricoles avec panneaux photovoltaïques. Ces hangars lui permettront d’obtenir un espace de qualité pour ses bêtes. C’est donc en 2008 que le projet se concrétise et que les travaux débutent. 4 hangars fonctionnels en 2010 de 5000 m² voient le jour.

Cette opération est gagnante pour tous, EDF exploite l'énergie des panneaux solaires et le GAEC peut améliorer ses conditions de travail.

Le but était d'atteindre une production de qualité et respectueuse du rythme de l'animal tout en pouvant vivre et contenter le consommateur dans un circuit court.

Guillaume entretient les pâtures, les prairies pour pouvoir nourrir le cheptel en autosuffisance, Francis s'occupe de la partie commerciale et des tournées de livraisons et Paulette est là pour assurer l'accueil à la Ferme et le jardinage.
Tout le monde met bien évidemment la main à la pâte, en aillant quand même chacun ses activités de prédilection.
Le personnel assume l'alimentation quotidienne et les soins journaliers aux animaux et s'occupe des travaux des champs, sous la directive de Guillaume.

Maintenant que l'activité est sur les bons rails, l'idée de cette équipe, qui peut être fière de son parcours, est de sans cesse améliorer les conditions naturelles de vie et d'alimentation de ses bêtes ainsi qu’une consommation juste de ses clients, tout en s'inscrivant dans les nouvelles technologies pour sa communication et sa production...

Retrouvez également l'histoire de Nayac sur Caracolons ensemble...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

© 2017 Gaec Grau et Barrau - Mentions légales - Création site internet STELOWEB

© Photos : L. Van Acker, Steloweb, Gaec Grau et Barrau